Canidélite

  • Canidélite
  • Canidélite
  • Canidélite

Passer un été agréable avec son chien !

Publié le
par Team Canidélite
Aucun commentaires

Les chiens ne peuvent pas transpirer comme un humain !

Chez l’humain la transpiration ou sudation est une évacuation de la sueur par des pores de la peau.

Chez les chiens, qui possèdent des glandes sudoripares uniquement entre les doigts de leurs pattes et qui régulent également leur température corporelle via leur respiration et via leurs glandes salivaires, la transpiration est plus difficile.
Sachez que les chiens ne peuvent renifler, c’est-à-dire inspirer et expirer par le nez, bouche fermée (la langue permet grâce à l’évaporation de l’eau, de refroidir le corps du chien), et de façon répétée et haleter en même temps !

Chez les 2 espèces, la transpiration participe à la thermorégulation, car elle permet de diminuer la température corporelle en libérant de la chaleur. Elle permet d’éviter que l’organisme ne se réchauffe trop, par exemple lors d’une exposition à une forte chaleur ou pendant la pratique d’un sport.

chiens à la plage dans le sable

Pour protéger votre chien de la chaleur cet été, on vous donne 5 conseils :

  • Lui laisser de l’eau à volonté, autant pour boire que pour se mouiller les pattes et le ventre s’il le souhaite.
  • Garder votre maison fraîche. Pour cela, vous pouvez notamment aérer votre maison la nuit.
  • Choisissez des horaires et lieux de balades adaptés quant à la température. Effectivement, promener son chien est essentiel pour son bien-être mais lors de grosses chaleurs, il faut éviter de le sortir en pleine journée. Il est préférable de privilégier des sorties le matin ou le soir ainsi que des lieux ombragés, où le chien aura éventuellement la possibilité de se rafraîchir.
  • Le préparer à faire face aux températures élevées en effectuant un toilettage adapté. Vous pouvez prendre rdv chez un toiletteur afin d’entretenir le pelage de votre chien ou de désépaissir le poil au besoin. Attention, gardez en tête que certaines races ne doivent surtout pas êtes tondues car leur sous-poil joue un rôle important dans la protection de la chaleur et des rayons du soleil.
  • Ne laisser jamais votre chien en voiture. C’est un grand risque pour le chien que d’attendre ne serait-ce que 5 minutes dans un véhicule. Des accessoires comme des bâches spéciales (Be cool) ou des ventilateurs peuvent permettre de laisser son chien en voiture quelques heures mais cela doit rester occasionnel !

Evitez les balades sur le bitume !

chien et canicule
Le bitume peut être brulant !

En été, le bitume donc les routes et trottoirs peuvent atteindre les 70 degrés si la température extérieure est de 30 à 40 degrés. Faites également attention au sable chaud durant vos vacances !
Balader son chien sur un sol aussi chaud présente un grand risque de brûlure au niveau ses coussinets ! Il faudra choisir avec soin l’heure de vos sorties et vous organiser afin d’éviter les balades dans les lieux goudronnés. Variez les sorties en environnements ombragés comme en forêt ou sur des chemins de terre bien plus agréables pour votre chien !

En cas de brûlure, sachez que celle-ci peut alors être du premier degré : peau rouge et douloureuse, ou du second degré : cloques plus ou moins étendues accompagnées d’une douleur plus ou moins vive.

La première chose à faire sera d’éloigner votre chien de la source de la brûlure (ici, le sol bitumé). Vous pourrez dans un second temps, refroidir les coussinets brûlés avec une eau tempérée (15 à 25 degrés) pendant au moins 15 minutes, au plus tard dans les 30 minutes suivant la brûlure. Cela permettra de limiter son extension et l’intensité de la douleur qu’elle provoque. Ensuite, il est préférable d’appliquer sur la zone brûlée un pansement stérile pour éviter tous risques d’infections et de mettre à votre animal un petit chausson spécialement conçu pour les chiens afin qu’il n’enlève pas le pansement.

Un coussinet brûlé est un véritable handicap pour le chien donc nous vous conseillons de prendre contact avec un vétérinaire afin de poursuivre les soins pour permettre à votre compagnon de se rétablir au plus vite.

Astuce : Pensez à protéger les pattes de votre chien ! Il existe chez votre vétérinaire ou même à la pharmacie des lotions tannantes et des crèmes, pour aider ses coussinets à affronter l’été.

Attention aux coups de chaleurs !

Il sera essentiel de rester vigilants quant aux coups de chaleur tout au long de l’été !
Pour vous aider à comprendre son danger, sachez que le coup de chaleur est une augmentation de la température corporelle, au-dessus de 40°C à 41°C. Alors que la température normale du corps d’un chien varie entre 38 et 39.5°C.
Savoir reconnaître un coup de chaleur chez votre chien est donc important !
Les symptômes peuvent être :

  • des vomissements et diarrhées,
  • une respiration accélérée,
  • des tremblements,
  • une hausse de la température corporelle,
  • un malaise,
  • des attitudes comportementales passives et léthargiques.


Si votre chien présente un de ces symptômes, il faut agir vite !

Vous pouvez d’abord installer votre chien dans un lieu frais, aéré et le rafraîchir au niveau des pattes et sous le ventre avec de l’eau tempérée (pas trop fraîche). Pour plus d’efficacité dans le fait de faire redescendre la température corporelle, vous pouvez mettre les artères fémorales (l’aine) dans de l’eau tempérée car tout le sang du corps passe par là.

Il existe aussi des poches de froid instantané qui se glacent après pression sur une pastille, que nous vous recommandons d’avoir dans votre sac en balade ou randonnée ! Le but sera aussi de placer ces sachets glacés au niveau des aines.

Il faudra surveiller afin de repérer si son état s’aggrave. Dans ce cas-là, il faudra contacter votre vétérinaire rapidement.

Renforcez votre relation avec votre chien grâce à la nage !

chien dans l'eau

Attention car pour le chien, le fait de nager n’est pas inné !

En effet, aucun chien ne sait nager à la naissance. Rappelez-vous que le chien est un mammifère terrestre !

Certains chiens sont très à l’aise dans l’eau, d’autres peuvent avoir peur d’y mettre les pattes.

Pour certains individus, la plupart du temps confiants et confortables dans leur corps, nager va se faire par réflexe de survie et ils vont bouger les pattes sans aide.

Pour d’autres, il faudra prendre le temps de leur enseigner le fait de nager en toute confiance !

Aussi, sachez que nager est quelque chose de très fatigant physiquement parce que cela sollicite des muscles profonds chez le chien sans surcharger ses articulations (comme pour nous !). La nage permet donc d’entretenir ou d’améliorer la condition physique de nos chiens.

Attention cependant à veiller à ce que votre chien garde un dos bien droit lorsqu’il nage ! Il a naturellement tendance à ne pas utiliser autant ses postérieurs que ses antérieurs et par conséquent, son arrière-main est en général plus basse que les épaules. Cela peut exercer une tension au niveau de sa nuque puisqu’il tend sa tête hors de l’eau.

D’où l’importance d’équiper votre chien d’un gilet de sauvetage/flottaison afin de lui permettre de garder le dos bien droit, et d’avoir une répartition de l’effort sur l’ensemble de son corps ! Le gilet permet également de sécuriser votre chien car celui-ci peut se fatiguer et finir par couler en fonction de la forme de son mouvement !

Renseignez-vous sur la présence éventuelle de cyanobactéries dans les cours d’eau de votre secteur !

Passer du temps avec son chien au bord de l’eau, c’est bien, mais attention à la présence des cyanobactéries dans l’eau qui présente un réel danger pour le chien et toute la faune locale d’ailleurs !

En effet, les cyanobactéries sont des microorganismes responsables chaque année d’empoisonnements mortels chez nos chiens mais aussi sur les populations de faune locale (chevreuils, renards, etc.). Elles prolifèrent aussi bien dans les rivières qu’en mer.

cyanobactéries et chiens

Les cyanobactéries sont des particules présentes sur Terre depuis 2 à 3 milliards d’années. Elles ont besoin de lumière, de chaleur et de nutriments pour survivre d’où leur présence dans l’eau en période estivale !
Elles représentent un danger car elles produisent des toxines utiles à leur fonctionnement qui sont dans la plupart du temps mortelles pour les chiens et la faune. Il s’agit des hépatotoxines (atteinte du foie), des dermatotoxines (problèmes cutanés) et des neurotoxines (mort par paralysie des muscles respiratoires).
En période de forte chaleur, les cyanobactéries prolifèrent et sans forte pluie, elles restent concentrées, formant des couches vertes ou bleutées à la surface de l’eau ou des amas spongieux et noirs au fond de l’eau.
Voici nos conseils afin de protéger votre chien des cyanobactéries :

  • À la surface de l’eau, toutes les surfaces vertes ou bleutées doivent vous alerter,
  • Au fond de l’eau et notamment dans les rivières, tous les amas spongieux et noirs sont à observer et éviter,
  • Lors de vos balades, apportez de l’eau pour ne pas laisser votre chien boire dans des points d’eau douteux,
  • Votre chien est à tenir en laisse dans les zones à risque. En cas de mort d’animaux sauvages ou domestiques suspecte signalée, les régions font passer les informations via les réseaux sociaux notamment.
  • Renseignez-vous auprès de la mairie de votre lieu d’habitation, à l’office du tourisme lors de vos vacances ou sur le site de l’Agence Régionale de Santé pour connaître les secteurs touchés,
  • Le pelage de votre chien est à rincer soigneusement et cela après chaque baignade.

En + : Enrichissez et rafraichissez le quotidien de votre chien !

chien en vacances

Si votre organisation est bousculée par les fortes chaleurs et que vous souhaitez éviter que votre chien ne s’ennuie en pleine journée, il est possible de lui donner des jeux d’occupation !
Laissez place à votre créativité et remplissez des jouets à fourrer (type Kong) ou des tapis de léchage ! Vous pouvez les remplir avec la ration de croquettes de votre chien réhydratée puis mixée ou de la pâtée ou encore pour les plus gourmands de l’huile de coco et des morceaux de viande hachée par exemple !
Il vous sera possible de les donner congelés pour plus de fraicheur dans le quotidien de votre chien, mais attention cependant à ce que le jouet choisi ne présente par trop de difficultés pour votre chien en sortie du congélateur ! Le but est qu’il s’amuse et non pas qu’il en vienne à frustrer sur cette activité !

Vous aimez cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.