Canidélite

  • Canidélite
  • Canidélite
  • Canidélite

L’impact du sport sur le comportement de votre chien

Publié le
par Team Canidélite
Aucun commentaires

Lorsqu’on partage son quotidien avec un chien à l’écoute, toujours partant pour effectuer une tâche demandée ou possédant un potentiel d’inhibition naturel, on se posera moins cette question : comment faire pour que mon chien m’obéisse ?

C’est ce qui pose souvent problème avec des chiens plus rapidement distraits, que l’on va qualifier de “pas motivés”, “le faisant pour la nourriture ou la balle”, “non obéissants”, “indressables”, “têtus”, pire “dominants” ou “pas intelligents”.

Pourtant, avec une compréhension claire de qui est votre chien et du rôle pour lequel il a été créé, vous pourriez construire un lien fort et durable qui vous permettra de vivre en harmonie avec lui.

Le chien : des aptitudes naturelles pour le sport

Quand on parle d’aptitudes naturelles, on parle du résultat d’apprentissage d’aptitudes génétiques. En effet, une aptitude est une qualité naturelle qui rend possibles certaines actions ou performances.

En effet, la plupart des races canines ont été sélectionnées pour collaborer avec l’humain afin d’effectuer ne ou plusieurs tâches. Et cela ne comprend pas l’individualité.

Par exemple :

  • Certains chiens de berger ont pour premier rôle de conduire des troupeaux comme le border collie, lors que d’autres chiens de berger ont de très bonnes prédispositions pour la défense du troupeau ou du foyer, comme le berger belge malinois.
  • Le chien nordique est un excellent chien d’attelage, fait pour tracter de lourdes charges sur de grandes distances, résister aux grands froids et chasser. Rappelons-le, ces chiens ont participé à la découverte de nouveaux territoires polaires et ont été d’une grande aide durant les guerres mondiales.

Lors de l’adoption d’un chien, sa génétique et ses prédispositions naturelles sont des facteurs qui doivent être pris en compte afin de vous garantir un avenir ensemble qui soit agréable.

Si la génétique ou la personnalité de votre chien n’est pas centré sur l’humain, n’y a-t-il rien à faire ? Bien sûr que si ! En comblant ses besoins grâce à la pratique d’un sport ou d’une activité répondant à ses aptitudes naturelles, vous pourriez obtenir un miracle.

Sport canin : Accepter et comprendre son chien malgré ses comportements gênants

La plupart des chiens, ne se soucient pas que vous désapprouviez ou non l’un de leurs comportements. Si votre chien effectue un comportement dit “indésirable” ou qu’il se trouve dans sa bulle quand vous lui demandez quelque chose, c’est d’abord parce que ce comportement est “normal” pour
lui. En effet, votre chien n’a pas le comportement naturel de faire attention à vous, il l’apprend. Pour vous donnez un autre exemple, certains chiens ont pour comportement naturel de réagir au mouvement, n’avez-vous jamais entendu parler d’un chien de berger qui courait sur les voitures dans votre
quartier ?

Adopter de “bons” comportements pour votre chien est un apprentissage et chez certains cela prend simplement plus de temps, surtout si vous n’en avez pas connaissance et si le lien de votre binôme n’est pas développé. Ne baissez pas les bras malgré les difficultés rencontrées, vous n’êtes pas
seuls à traverser ces épreuves et vous serez fiers du chemin parcouru avec votre compagnon.

Les bénéfices de la pratique d’un sport avec son chien ?

La liste des bienfaits de la pratique de sports canins sur la santé du chien est très longue. Elle permet notamment la diminution du stress et des comportements exacerbés dans le cas de “réactivité”, elle comble les besoins du chien donc celui-ci sera plus disponible pour répondre à vos demandes. D’un point de vue physique, elle permet un meilleur fonctionnement du cœur, de l’activité sanguine ainsi que l’augmentation de la masse musculaire, la diminution de la masse graisseuse, et l’entretien des articulations et des os. Enfin, elle améliore la qualité du sommeil donc impacte sur le mental du chien.

Aussi, faire faire une activité sportive à son chien c’est lui donner un “travail”, qui va selon sa génétique permettre de répondre à ses besoins d’utilité, mais également éviter la monotonie du quotidien et par conséquent l’ennui.

L’un des bienfaits, auquel on ne pense pas ou peu, de la pratique d’une activité ou d’un sport ensemble est qu’elle permet d’améliorer la relation qui lie votre binôme et donc votre compréhension mutuelle.

Quelles activités sportives pratiquer avec votre chien ?

Avant de vous lancer, il est conseillé de prévoir une visite chez votre vétérinaire et chez un ostéopathe canin afin d’obtenir leur “feu vert” pour la pratique de sports canins.

Voici une liste non exhaustive de ce que vous pouvez faire avec un chien en bonne santé :

  1. Troupeau
  2. Chasser un jouet (balle, frisbee)
  3. Treibball
  4. Tug (tirer une corde ou un boudin par exemple, sport de mordant)
  5. Traction (course à pied, vélo, trottinette, ski)
  6. Hoopers
  7. Agility
  8. Athlétisme canin
  9. Course de leurre
  10. Natation (nage, dock diving)
  11. Fitness canin (proprioception, renforcement musculaire)
  12. Détection sportive
  13. Recherche Utilitaire
  14. Cavage
  15. Sauvetage (en mer, terre, montagne, en décombres)
  16. Randonnée

Le choix du sport se fera en fonction de plusieurs critères dont votre budget, le temps que vous avez à consacrer à cette activité dans la semaine, votre condition physique mais aussi celle de votre chien, les aptitudes de votre chien et surtout vos envies et motivations ainsi que celles de votre chien.

Faire du sport en duo avec votre chien doit être un plaisir mutuel.

Pour conclure, partager votre quotidien avec votre chien est un enseignement de chaque instant. Si vous souhaitez que votre chien fasse attention à vous, vous devez avoir comblés ses besoins dans un premier temps et vous devrez lui avoir enseigné à porter son attention sur vous. D’ailleurs, dans la pratique de nombreux sport canins, vous aurez besoin que votre chien ait ce qu’on appelle un bon “focus conducteur”.

Voici de quoi vous donner un coup de pouce dans votre quotidien, un exercice va vous être détaillé pour enseigner à votre chien à “rester connecté”. Il changera son comportement mais aussi le vôtre par la même occasion.

Exercice de travail de la connexion visuelle :

Sans carburant on n’avance pas. A vous de trouvez le carburant de votre chien. Cela peut être un comportement, une friandise, un jouet…
Mais pour 8 chiens sur 10 l’utilisation de nourriture comme récompense fonctionne très bien. Voici 5 étapes pour réaliser cet exercice. Le but sera d’amener votre chien à vous prêter attention.

Étape 1 : Dans une seule pièce de la maison

Restez dans une seule pièce de la maison (celle où votre chien est le plus détendu). Munissez vous de friandises (dés de jambon ou de fromage par exemple). Prenez un clicker (boitier d’entrainement qui fait “click” cela peut être réalisé avec un simple marqueur verbal comme “oui”). Dès que votre chien vous regarde vous pouvez cliquer et lui donner aussitôt une friandise. Plus vous répétez cet exercice seul avec votre chien, plus il voudra vous regarder. Cela signifie que même si vous êtes occupé, il faudra apprendre rester attentif à lui afin de pouvoir le clicker et le récompenser le plus souvent possible. Faites-le sur plusieurs jours tous les jours.

Etape 2 : Changez de pièce

Continuez cet exercice dans une autre pièce de la maison. Vous savez que vous pouvez passer à cette étape si votre chien commence à soutenir votre regard. Soutenir le regard signifie plus d’une seconde. Répétez cet exercice sur plusieurs jours comme lors de l’étape 1.

Etape 3 : Les distractions

Demandez à des amis ou de la famille de vous aider à introduire une distraction dans la pièce qui a déjà été travaillée. Par exemple, votre complice n’entre pas dans la pièce ou est déjà dans la pièce, attendez que votre chien vous regarde, cliquez et récompensez. Faites-le plusieurs fois. Votre complice peut alors taper dans ses mains. Votre chien doit être cliqué puis récompensé. S’il est plus intéressé par la distraction c’est que vous avez été trop vite. Si l’exercice est réussi votre chien vous regardera malgré la distraction. Vous pourrez alors changer celle-ci avec l’arrivée de quelqu’un par exemple. Le tout est d’avancer à son rythme.

Astuce : n’hésitez pas à balader votre chien avant de commencer un entraînement.

Etape 4 : On sort !

Si l’étape 3 est validée, passez à cette étape. Sortez dans votre jardin ou en extérieur dans un lieu sans distraction pour commencer. Faites exactement la même chose que l’étape 1 dans ce nouvel endroit sans distraction. Cliquez et récompensez les regards que votre chien porte sur vous. Répétez plusieurs jours ou plusieurs semaines. Plus vous répéterez, plus votre chien creusera dans vos yeux à force de vous regarder.

Etape 5 : Travailler régulièrement

Il s’agit de la dernière étape à travailler régulièrement même quand ce sera acquis. Restez dans le même environnement mais avec des stimulations éloignées. Cliquez et récompensez les regards que vous porte votre chien. Changez d’environnement ou bien approchez vous des distractions petit à petit. Cliquez et récompensez votre chien tout le temps.

Entrainez-vous en laisse et détaché. N’hésitez pas à revenir aux étapes précédentes même si votre chien sait le faire, afin de garder intacte sa motivation à effectuer ce comportement.

Après cet exercice, vous devez pouvoir effectuer de plus en plus d’activités avec votre chien et cela améliorera grandement votre relation. La vie sera plus agréable avec un chien éduqué, dépensé et épanoui. C’est un cercle vertueux dont il faut profiter. L’éducation d’un chien ne consiste pas à lui
apprendre à obéir mais plutôt à lui apprendre que les bons choix sont valorisants, le comprendre et respecter sa fonction malgré notre quotidien dans un monde d’humains.

Vous aimez cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.