Canidelite
  • Canidélite
  • Canidélite
  • Canidélite

Pourquoi devenir famille d’accueil pour une association de chiens ?

Publié le
par Canidélite
Aucun commentaires

Devenir famille d’accueil pour une association de chiens, c’est offrir une seconde chance à un animal qui a été abandonné, maltraité ou qui n’a pas trouvé de foyer. C’est aussi s’engager dans la cause animale et participer à la réduction de la surpopulation des refuges. Mais quels sont les avantages et les inconvénients de ce geste solidaire ? Quelles sont les conditions et les obligations à respecter ? Voici quelques éléments de réponse.

Les avantages de devenir famille d’accueil pour chien

En accueillant un chien chez vous, vous lui offrez un environnement plus adapté à ses besoins et à son bien-être qu’un box ou une cage. Vous lui apportez de l’attention, de l’affection et de la socialisation. Votre rôle est de l’aider à se reconstruire, à reprendre confiance en lui et en l’humain. Vous lui apprenez les bonnes manières et les règles de vie en famille. Vous lui faites découvrir le monde qui l’entoure et vous le préparez à sa future adoption.

En devenant famille d’accueil, vous faites également une bonne action pour l’association ou le refuge qui vous confie le chien. Vous lui permettez de libérer de la place pour accueillir d’autres animaux en détresse. L’un de vos rôles est de lui apportez votre soutien et votre témoignage. Vous lui facilitez le travail de placement du chien en lui fournissant des informations sur son tempérament, son comportement et ses besoins.

Enfin, devenir famille d’accueil pour une association de chiens peut être une expérience enrichissante et gratifiante pour vous et votre famille. Vous partagez des moments de complicité, de tendresse et de joie avec le chien. Vous lui donnez de l’amour et vous en recevez en retour. Etre FA vous permettra d’apprendre à connaître différentes races, personnalités et histoires de chiens. Vous vous impliquez dans une cause qui vous tient à cœur et vous faites la différence dans la vie d’un animal.

Les inconvénients de devenir famille d’accueil pour chiens

Devenir famille d’accueil pour une association de chiens n’est pas une décision à prendre à la légère. Cela implique des responsabilités, des contraintes et des sacrifices. Il faut être conscient des difficultés et des risques que cela peut entraîner.

Tout d’abord, accueillir un chien chez soi demande du temps, de l’énergie et de la patience. Il faut être capable de s’occuper correctement du chien, de le nourrir, de le soigner, de le promener, de le divertir, de l’éduquer et de le socialiser. Il faut être disponible pour le chien, mais aussi pour l’association ou le refuge, qui peut vous demander de rendre des comptes, de faire des visites, de participer à des événements ou de rencontrer des adoptants potentiels.

Ensuite, accueillir un chien chez soi implique de lui offrir un cadre de vie adapté et sécurisé. Il faut avoir un logement adapté à l’animal qui est accueilli. Il convient aussi respecter les règles de copropriété, de voisinage et de salubrité. On doit veiller à ce que le chien s’entende bien avec les autres animaux et les autres membres de la famille. Il faut être prêt à faire face à d’éventuels dégâts matériels, accidents ou fugues. C’est pour cette raison que certaines associations sont précises lorsqu’elle cherche le profil d’une famille.

Enfin, accueillir un chien chez soi suppose de savoir gérer ses émotions et de faire preuve d’un peu de détachement. Il faut se rappeler que le chien n’est pas le vôtre, mais celui de l’association ou du refuge. Se préparer à accepter de le laisser partir quand il aura trouvé sa famille définitive. Il faut être capable de faire le deuil du chien. Il faut aussi être conscient que certains chiens peuvent avoir des troubles du comportement, des traumatismes ou des maladies, qui peuvent rendre la cohabitation difficile.

Les conditions et les obligations pour devenir famille d’accueil pour chiens 

Si vous souhaitez devenir famille d’accueil pour une association de chiens, vous devez remplir certaines conditions et respecter certaines obligations.

Les conditions sont les suivantes :

– Avoir plus de 18 ans et être responsable.

– Obtenir l’accord de tous les membres du foyer et du propriétaire du logement si vous êtes locataire.

– Etre dans un logement adapté et sécurisé pour le chien.

– Se procurer du temps et avoir de l’envie de vous occuper du chien.

– Avoir de l’expérience ou des connaissances en matière de comportement et d’éducation canine.

– Avoir un mode de vie compatible avec le chien (horaires, activités, déplacements, etc.).

– Etre en contact avec un vétérinaire de confiance ou accepter celui choisi par l’association ou le refuge.

– Avoir un véhicule ou un moyen de transport pour emmener le chien chez le vétérinaire ou chez l’adoptant.

Les obligations sont les suivantes :

– Signer un contrat avec l’association ou le refuge qui vous confie le chien, dans lequel sont stipulés les droits et les devoirs de chaque partie.

– Respecter les consignes et les recommandations de l’association ou du refuge concernant le chien (soins, alimentation, éducation, etc.).

– Informer l’association ou le refuge de l’évolution du chien, de ses progrès, de ses difficultés, de ses besoins, etc.

– Collaborer avec l’association ou le refuge pour la promotion du chien, la recherche d’adoptants, les rencontres, les essais, etc.

– Rendre le chien à l’association ou au refuge quand il aura trouvé sa famille définitive, ou en cas de problème majeur.

– Ne pas céder le chien à un tiers sans l’accord de l’association ou du refuge.

– Ne pas faire stériliser, tatouer, pucer ou vacciner le chien sans l’accord de l’association ou du refuge.

Conclusion

Devenir famille d’accueil pour une association de chiens est un acte généreux et altruiste, qui peut apporter beaucoup de bonheur à l’animal et à la personne qui l’accueille. Cependant, c’est aussi un engagement sérieux et exigeant, qui demande de la réflexion et de la préparation. Si vous êtes intéressé par cette démarche, n’hésitez pas à contacter les associations et les refuges de votre région, qui pourront vous renseigner et vous accompagner dans cette aventure. Vous pouvez également devenir “FA” pour d’autre animaux comme des Chats, lapins, furets, chevaux etc.


J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous a donné envie d’en savoir plus sur ce thème. Si tu as des questions, n’hésite pas à nous les poser.  En attendant vous pouvez aussi consulter notre rubrique FORMATION

Vous aimez cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *