Canidelite
  • Canidélite
  • Canidélite
  • Canidélite

Dix raisons pour lesquelles il ne faut pas acheter de chiens pour Noël

Publié le
par Canidélite
Aucun commentaires

Noël approche et vous avez peut-être envie d’offrir un chien à vos enfants, à votre conjoint ou à un proche. Cela peut sembler une bonne idée sur le moment, mais avez-vous réfléchi aux conséquences d’un tel cadeau ? Un chien n’est pas un objet, mais un être vivant qui a des besoins et des émotions. Voici 10 raisons pour lesquelles il ne faut pas acheter de chiens pour Noël :

1 Un chien n’est pas un jouet

Offrir un chien à Noël, c’est le réduire à un simple cadeau que l’on peut déballer et oublier. Or, un chien a besoin d’attention, d’affection, de soins et d’éducation tout au long de sa vie. Il n’est pas là pour faire plaisir à son maître, mais pour partager une relation de confiance et de respect.

2 Un chien coûte cher

Adopter un chien implique des dépenses régulières : nourriture, vaccins, vermifuges, puce électronique, toilettage, garde pendant les vacances,  vétérinaire, etc. Selon une étude de l’UFC-Que Choisir, le budget annuel moyen pour un chien est de 800 euros. Il faut donc être sûr de pouvoir assumer ces frais avant de s’engager.

3 Un chien demande du temps

Un chien a besoin de sortir au moins deux fois par jour, quel que soit le temps ou l’humeur de son maître. Il a aussi besoin de jouer, de se dépenser, de se sociabiliser avec d’autres chiens et d’apprendre les règles de vie en famille. Un chien n’est pas fait pour rester seul toute la journée ou enfermé dans un appartement sans stimulation.

4 Un chien n’est pas un cadeau surprise

 Offrir un chien sans l’accord de la personne concernée, c’est prendre le risque de lui imposer une responsabilité qu’elle n’a pas choisie. Il faut respecter le désir et le rythme de chacun, et s’assurer que la personne est prête à accueillir un chien dans sa vie. Il vaut mieux l’accompagner dans sa démarche d’adoption et la laisser choisir elle-même son compagnon. Sinon on risque une erreur de casting ou un abandon.

5 Un chien n’est pas interchangeable

 Chaque chien a son caractère, sa personnalité, ses besoins et ses aptitudes. Il faut donc choisir un chien qui correspond à son mode de vie, à son environnement et à ses attentes. Il ne faut pas se laisser séduire par la mode, le coup de cœur ou le prix, mais se renseigner sur la race, l’âge, le sexe, le tempérament et la santé du chien.

6 Un chien n’est pas un accessoire

Offrir un chien à Noël, c’est le considérer comme un objet de décoration ou de divertissement. Or, un chien a des sentiments, des émotions, des envies et des peurs. Il n’est pas là pour faire joli, pour amuser la galerie ou pour combler un vide. Il est là pour partager une complicité avec son maître.

7 Un chien n’est pas un remède

 Offrir un chien à Noël, c’est parfois vouloir pallier un manque, une solitude, une tristesse ou un problème. Or, un chien n’est pas une thérapie, ni un médicament, ni un substitut affectif. Il ne peut pas résoudre les difficultés personnelles ou familiales de son maître. Il peut juste l’accompagner et le soutenir dans son parcours. Même si un chien peut aider on ne doit pas mettre tant d’attente sur son être.

8 Un chien n’est pas un caprice

Offrir un chien à Noël, c’est souvent céder à la pression des enfants. Or, un chien n’est pas un cadeau que l’on peut rendre ou échanger si on n’en veut plus. Ce n’est pas un cadeau pour les enfants. La plupart des enfants se désengagent facilement une fois la période chiot passée. Ayez conscience que c’est bien vous les parents qui devront s’en occuper pour des années. C’est donc un engagement à long terme, qui demande de la patience, de la tolérance, de la constance et de l’amour. Êtes vous prêt à vous engager 356 jours par an, pendant 10 ans, 7 jours sur 7?

9 Un chien n’est pas un produit

 Acheter un chien en animalerie, c’est cautionner un commerce qui ne respecte ni les animaux, ni les clients. Les chiots vendus en animalerie proviennent souvent d’élevages intensifs, où ils sont maltraités, mal nourris, mal soignés et séparés trop tôt de leur mère. Ils sont ensuite exposés dans des vitrines, sans espace, sans confort, sans hygiène et sans socialisation.

10 Un chien n’est pas un cadeau de Noël

Adopter un chien à Noël, c’est le soumettre à un stress inutile. Noël est une période de fête, mais aussi de bruit, de mouvement, de changement et d’agitation. Ce n’est pas le moment idéal pour accueillir un chiot, qui a besoin de calme, de sécurité, de stabilité et de routine. Il vaut mieux attendre une période plus propice, où l’on pourra se consacrer pleinement à son intégration.

Évidemment comme chaque chien est différent c’est aussi le cas pour chaque famille. Par conséquent, si vous vous sentez de répondre à tous les besoins que demande un chien, vous pouvez vous engager dans cette aventure. Nous sommes d’ailleurs là pour vous accompagner grâce à nos nombreuses prestations comme : les cours individuels ou en groupe, cours de sports, récrée des chiots et petites races. Cela peut même être l’occasion de faire une belle surprise.

En conclusion :

Offrir un chien à Noël n’est pas une bonne idée, ni pour le chien, ni pour l’humain si ce n’est pas assez réfléchi. Un chien n’est pas un cadeau, mais un ami. Il mérite d’être adopté pour ce qu’il est, et non pour ce qu’il représente. Il faut donc réfléchir avant d’agir, et se renseigner sur les conditions d’adoption, les associations, les refuges et les éleveurs sérieux. Un chien est un être vivant, pas un objet de consommation. Mais ça peut aussi être l’occasion et la période pour démarrer une nouvelle aventure.

Vous aimez cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *