Canidelite
  • Canidélite
  • Canidélite
  • Canidélite

L’agression redirigée chez le chien

Publié le
par Canidélite
Aucun commentaires

L’agression redirigée est un comportement canin qui peut surprendre et inquiéter les propriétaires de chiens. Il s’agit d’une réaction excessive causée par un stimulus qui provoque chez le chien une émotion qu’il ne peut pas gérer. Au lieu de s’attaquer à la source du problème, le chien se défoule sur une autre cible, souvent plus proche ou plus accessible. Cette cible peut être un autre chien, un humain, un objet ou même lui-même.

L’agression redirigée peut avoir des conséquences graves, comme des blessures, des conflits ou des ruptures de lien. Il est donc important de la comprendre et de la prévenir. Dans cet article, nous allons vous expliquer les causes, les signes et les solutions pour éviter ce phénomène.

Quelles sont les causes de l’agression redirigée chez les chiens ?

L’agression redirigée est le résultat d’un trop-plein d’émotions chez le chien. Ces émotions peuvent être de la frustration, de la peur, de la colère, de l’excitation ou du stress. Elles sont déclenchées par un stimulus qui représente une menace, un défi ou une tentation pour le chien. Par exemple, un chien qui voit un congénère de l’autre côté du grillage, un chat qui traverse la rue, un vélo qui passe à toute vitesse ou un bruit fort comme un orage ou un feu d’artifice.

Le chien ressent alors le besoin de réagir à ce stimulus, soit en l’attaquant, soit en le fuyant. Mais il se trouve dans une situation où il ne peut pas le faire, soit parce qu’il est retenu par une laisse, une barrière ou un obstacle, soit parce qu’il est inhibé par la présence de son humain ou par les règles mises en place. Il se retrouve alors dans un état de conflit interne, où il ne peut pas exprimer son agressivité vers la source réelle de son agitation.

Pour se soulager, le chien va alors rediriger son agressivité vers une autre cible, qui se trouve à sa portée. Cette cible peut être un autre chien du foyer, un humain qui se trouve à proximité, un objet comme une laisse, un jouet ou une barrière, ou même lui-même, en se mordant les pattes ou la queue. Le chien n’a pas conscience de ce qu’il fait, il agit sous impulsion, sans réfléchir aux conséquences.

Quels sont les signes de l’agression redirigée chez les chiens ?

L’agression redirigée chez les chiens peut se manifester sous différentes formes, allant de la simple décharge sur un jouet à l’attaque violente. Elle peut être ponctuelle ou récurrente, selon la fréquence et l’intensité du stimulus déclencheur. Elle peut aussi être plus ou moins visible, selon le degré de contrôle du chien.

Les signes de l’agression redirigée chez les chiens sont souvent les mêmes que ceux de l’agression en général. Ils comprennent :

  • Des signaux d’alerte, comme le regard fixe, les oreilles dressées, les poils hérissés, la queue haute ou le grognement.
  • Des signaux de stress, comme le halètement, la bave, le tremblement, la dilatation des pupilles, le léchage des babines ou le bâillement.
  • Des signaux de frustration, comme le jappement, le pleurnichement, le grattage, le saut ou le tirage sur la laisse.
  • Des signaux dit d’agressivité, comme la morsure, le pincement, le griffage, le secouement ou le lacérage.

Ces signes peuvent apparaître avant, pendant ou après l’agression redirigée. Ils doivent être pris au sérieux et ne pas être ignorés ou punis. Ils sont le reflet d’un mal-être chez le chien, qui a besoin d’aide pour gérer ses émotions.

Comment prévenir l’agression redirigée chez les chiens ?

L’agression redirigée chez les chiens n’est pas une fatalité. Elle peut être évitée ou réduite en adoptant quelques mesures simples :

  • Identifier et éviter les stimuli déclencheurs, en changeant de trajet, de lieu ou d’horaire de promenade, en éloignant le chien des sources de stress ou en lui offrant des distractions.
  • Socialiser et éduquer le chien, en lui apprenant à se comporter calmement avec les autres animaux, les humains et les objets, en renforçant les comportements positifs.
  • Fournir au chien des besoins physiques et mentaux, en lui offrant une alimentation adaptée, une activité physique régulière, des jeux stimulants, des moments de repos et de détente, et une relation de confiance avec son humain.
  • Consulter un vétérinaire ou un comportementaliste, en cas de persistance du problème. Cela pour écarter toute cause médicale ou obtenir des conseils personnalisés.
  • Apprendre et trouver une muselière adaptée si l’événement est source de blessure. Porter une muselière s’apprend très bien et permet de faire gage de sécurité.
Photo de Sophie du groupe Communauté pro muselière (groupe Francophone) Partage / Conseil / Aide

L’agression redirigée chez les chiens est un phénomène complexe, qui peut être source de peur, de culpabilité ou de colère pour les propriétaires de chiens. Il est important de ne pas dramatiser ni de banaliser ce comportement, mais de le comprendre et de le prévenir. En agissant avec patience, bienveillance et cohérence, il est possible de rétablir l’harmonie entre le chien et son environnement.

Gardez en tête que changer un comportement, si plus est accompagné d’une émotion, demande du temps. Un temps nécessaire pour une amélioration dans la durée. Soyez patient.


Pour en savoir plus et avoir un plan de rééducation adaptée à votre situation, contactez-nous : BILAN COMPORTEMENTALE GRATUIT

Pour en savoir plus sur le chien et le métier d’éducateur comportementaliste canin venez nous rejoindre en FORMATION

Vous aimez cet article ?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur Linkdin
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *